volailles fermières d'Auvergne, la force de la nature
Espace privé

Nouveau Président !

Rubrique: 

Michel Debatisse fut le 1er président du SYVOFA. Il assurera la présidence jusqu’en 1971 et sera remplacé par René Seive, directeur de Seive SA, le plus gros abattoir de la filière (ex Arrivé Auvergne). En 1989, Bernard Leutrat devient président du SYVOFA et ce jusqu’en 2017 où il a cédé les clés de la présidence à son successeur, après 28 années au service des Volailles Fermières d’Auvergne. Marc SAULNIER, directeur général d'ARRIVE AUVERGNE est alors devenu le 4è Président du SYVOFA lors de l'assemblée générale du 27 septembre dernier.

ZOOM SUR BERNARD LEUTRAT, UN PRÉSIDENT IMPLIQUÉ ET PASSIONNÉ

C’est en 1971 que Bernard LEUTRAT commence sa carrière au Couvoir Leutrat à St Germain de Salles (03) en tant qu’accouveur et éleveur de reproducteurs. Il deviendra PDG du couvoir en 1991 et ce durant les dix-sept années suivantes.

De par sa double casquette d’accouveur et d’éleveur, il est très impliqué au sein de la filière et fait l’unanimité auprès de tous les acteurs. Quant Roger Seive quitte la présidence du SYVOFA, en 1989,

il est donc tout naturellement désigné pour prendre sa succession. À son arrivée, la filière compte tout juste 394 poulaillers pour une production de 3,7 millions volailles labellisées. Le dynamisme de l’association collective,

impulsé par Bernard Leutrat et ses administrateurs, conduira la production des volailles d’Auvergne à se développer pour atteindre aujourd’hui près de 8 millions de volailles labellisées et 640 poulaillers habilités.

Pendant ses 28 années de présidence, il aura à coeur de fédérer la filière, de poursuivre le développement de la production et de valoriser ces volailles de haute qualité.

Grand défenseur de la cause agricole, il est par ailleurs à l'origine de la relance du poulet bourbonnais. Pour cet éleveur passionné, il était primordial de poursuivre la production de cette race

ancienne rustique et fermière, symbole d’un patrimoine agricole, économique et culturel. En s’associant avec Georges Saulnier et Allier volailles, il a créé le CIPB (Comité interprofessionnel du poulet bourbonnais) en 2001 et a entamé

une procédure de reconnaissance en AOP auprès de l’INAO. Aujourd’hui, le dossier géré par le SYVOFA suit son cours, une visite de la commission d'enquête de l'INAO est d’ailleurs prévue en octobre 2017.

Parmi ses nombreuses autres actions, il a été le co-fondateur d'AUCERT (organisme certificateur indépendant) en 1993 à Clermont-Ferrand dont il a été le Président du Comité de Certification à sa

création puis le Président de l’association de 1998 à 2013. A l’échelon national, il est élu en 2002, Président fondateur d’HEXAGONE, Association Nationale des Organismes Certificateurs indépendants. En 2006, il a rejoint les membres du Comité III en charge du Label Rouge, des IGP et des STG de l’INAO à Paris qui concerne toutes les décisions relatives à la valorisation des produits agroalimentaires français. Le 12 juin 2015, Bernard LEUTRAT s’est vu remettre la médaille d’Officier

de l'ordre du mérite agricole par le sénateur Bernard BARRAUX, après avoir été nommé Chevalier en 2008. Une belle reconnaissance de tous les services rendus à l’agriculture pendant plus de 40 ans. Enfin, une nouvelle page se tournera le 27 septembre prochain puisque Bernard Leutrat remettra les clés de la présidence à son successeur, après 28 années au service des Volailles Fermières d’Auvergne.

 

En images: 
Bernard LEUTRAT